Isolation à 1 euro arnaque

L’isolation à 1 euro

Savez-vous que 25% de la quantité de chaleur s’échappe par une toiture non isolée à cause des aléas climatiques ? Pour limiter votre facture de chauffage, il est donc judicieux d’avoir une bonne isolation. Le Pacte Energie Solidarité permet aux familles modestes de rénover et surtout d’isoler les combles de leurs logements pour seulement 1 euro.

Comment les travaux se déroulent

Les travaux d’isolation à 1 euro sont pris en charge par les fournisseurs d’énergie et sont réalisés en seulement quelques minutes. Ils sont basés sur des techniques d’isolation assez simples mais efficaces. Le but est que les combles ne soient plus une passoire par lesquelles s’échappent une grande partie de chaleur.

Isolation

Le matériau isolant doit toujours être efficace, résistant aux sollicitations mécaniques externes et compatible avec le support. Parmi les matériaux isolants couramment utilisés pour l’isolation on trouve: la mousse phénolique, la mousse polyuréthane et la laine minérale. Ce sont des matériaux efficaces contre l’humidité, le vieillissement et les contraintes extérieurs.

Isolation à 1 euro

L’isolation à 1 euro permet 25 % d’économie en énergie et assure 4 degré de plus en moyenne à l’intérieur du logement. C’est par conséquent LA solution la plus efficace pour gagner à la fois en énergie et en argent.

L’isolation à 1 euro sans limite de surface (cave, garage, vide-sanitaire, combles perdus) n’est pas une escroquerie. Il s’agit d’un programme officiel mis en place par l’Etat. En effet, le Pacte Energie Solidarité, est une concéquence du Grenelle de l’Environnement et de l’obligation faites aux fournisseurs d’électricité, de gaz, de fuel, ou de carburant de promouvoir les économies d’énergie.

Pour être éligible au programme d’isolation à 1 euro vous devez respecter 3 critères :

  • Habiter une maison de +2 ans ;
  • Se chauffer avec une énergie dite « polluante » ;
  • Avoir des revenus modestes ;

Pour conclure, avant de commencer tout travaux d’isolation de votre résidence, il est nécessaire de procéder à une vérification de l’état général de votre bien immobilier. Nous vous conseillons aussi de réaliser un bilan énergétique afin de déterminer les zones de déperditions de chaleur et des fuites.

Installation chaudière a gaz

Prix installation chaudière gaz, les détails à ne pas négliger

 Avec l’hiver qui s’annonce de plus en plus rude, avoir une chaudière est devenue indispensable, surtout pour conserver le confort dans la maison. Alors, si vous souhaitez remplacer votre ancienne chaudière par un modèle beaucoup plus performant, découvrez le guide du prix installation chaudière gaz pour cette année. Vous pourrez avoir un aperçu du budget que vous devriez allouer pour votre projet, évitant ainsi toute mauvaise surprise.

Combien coûte votre installation chaudière ?

 Pour pouvoir calculer le prix installation chaudière gaz, il faut tenir en compte la technologie utilisée par votre chaudière, la difficulté d’installation ainsi que le type de chaudière en question. Tous ces points définiront le coup de la main d’œuvre de votre installation. En effet, la main d’œuvre pour l’installation d’une chaudière murale n’est pas le même que pour une chaudière au sol. Mais, la plupart du temps, ce dernier est souvent compris dans le coût d’achat de votre équipement.

Si vous avez acheté votre chaudière à part et que vous faites appel à un chauffagiste pour son installation, sachez que vous devriez débourser entre 500 euros et 1 400 euros tout taxe comprise pour l’installation ou le remplacement de nouvelle chaudière.

N’hésitez pas à comparer le prix installation chaudière gaz proposé par différents artisans pour trouver le professionnel qui pourra répondre à votre attente. Vous pourrez leur demander un devis tout en mentionnant le type de chaudière à gaz que vous envisagez d’installer ainsi que son emplacement dans votre maison. En jouant avec la concurrence, vous n’aurez aucune difficulté à obtenir des rabais sur votre prix installation chaudière gaz, à condition d’être tombé sur un artisan chauffagiste professionnel.

Comme l’installation d’une chaudière à gaz présente certains risques, il est impératif de ne confier cette tâche qu’à un véritable professionnel. Non seulement c’est lui qui installera votre chaudière, mais il sera aussi en charge de sa vérification officielle tous les ans. Alors, pour qu’un climat de confiance règne entre vous et votre chauffagiste, prenez le temps de vous consacrer à sa recherche. Il pourra vous conseiller sur le crédit d’impôt dont vous pourrez bénéficier pour votre rénovation.

 

 

 

Comment choisir sont plombier

Recherche plombier, comment le choisir ?

 Vous êtes à la recherche d’un plombier pour résoudre un évier bouché, un système de canalisation obstrué ou tout simplement pour remplacer une tuyauterie vétuste ? Il est important de faire attention pour ne pas tomber sur des arnaqueurs ou des plombiers non certifiés. Pour vous aider à surpasser ce genre d’impasse, voici quelques conseils indispensables dans votre recherche plombier.

Plombier, comment mettre la main sur le bon ?

 Pour trouver un bon plombier, servez-vous des recommandations de votre entourage et de vos amis. Vous pourrez trouver dans leur carnet d’adresses des entreprises de plomberie, mais également des dépanneurs individuels. Alors, prenez le temps de vérifier si la qualité du service n’a pas été en baisse.

Au moment où vous effectuez une recherche plombier auprès d’un réseau agréé, sachez que vous les dépanneurs qui intègrent ce genre de réseau sont tenu à respecter la politique mise en place, surtout en matière d’honnêteté, de qualité et de respect du délai d’intervention. Ces points sont cruciaux lorsque vous allez choisir votre plombier parmi les nombreux professionnels qui œuvrent dans ce secteur.

Lors de votre recherche plombier, il est aussi indispensable de réaliser votre recherche dans une zone bien définie. En effet, si habitez Paris, vous n’allez certainement pas contacter un plombier qui œuvre à Bordeaux ! La proximité jouera en votre faveur, surtout au niveau des honoraires de votre dépanneur. Plus il doit effectuer des déplacements pour venir chez vous, plus le tarif qu’il appliquera va augmenter au fur et à mesure.

Un bon plombier ne vous proposera pas de changer l’ensemble de votre système, et cela pour faire du profit derrière votre dos. Il analysera la situation, cherchera la solution idéale pour résoudre le problème et vous proposera un devis relatif à son intervention. Dans le cas où aucune solution ne se présente, c’est à ce moment-là qu’il vous proposera de changer une partie ou l’ensemble de votre système. Donc, pour la recherche plombier, prenez en compte ces quelques points afin d’éviter les arnaques, les plombiers non certifiés et les taux honoraires trop chers par rapport à celui appliqué sur le marché.

 

Installation pompe à chaleur

Installation pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/ eau permet d’assurer à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Quelles différences entre la pompe à chaleur air/air et la pompe à chaleur air/eau?

 

  • La pompe à chaleur air/air: AVANTAGES:

  • – utilisable en appartement à chauffage individuel
  • – ne nécessite pas de radiateurs pour diffuser la chaleur
  • – assure une température confortable et homogène dans la maison
  • – maintenance et accès simplifié
  • – pas de gros travaux
  • – économie d’énergie importanteINCONVÉNIENTS:
  • – n’assure pas la production d’eau chaude sanitaire
  • – nécessite le passage d’un réseau de gaines de soufflage de l’air
  • – peut être bruyant (système et ventilation)
  • – n’est pas éligible au crédit d’impôt
  • – entretien annuel obligatoire par un professionnel spécialiste à cause du risque de pollution par germes pathogènes
  • La pompe à chaleur air/eau: AVANTAGES:
  • – système simple
  • – coût d’investissement moins élevé
  • – s’adapte au réseau de chauffage central existant
  • – s’adapte aussi bien au neuf qu’à l’ancien
  • – ne nécessite pas de surface de captage
  • – permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%
  • – économie d’énergie importanteINCONVÉNIENTS:
  • – peut être bruyant (système et ventilation)
  • – performance inférieur au modèle eau/eau
  • – il faut la compléter d’une résistance électrique l’hiver Comment fonctionne la pompe à chaleur?
  • 1. La chaleur prélevée à l’extérieur est transférée au fluide frigorigène qui se vaporise.
  • 2. Le compresseur électrique aspire le fluide frigorigène vaporisé. La compression élève la température du fluide frigorigène.
  • 3. Le fluide frigorigène cède sa chaleur à l’eau du circuit de chauffage, à l’eau sanitaire ou directement à l’air du lieu à chauffer. Le fluide frigorigène se condense et revient à l’état liquide.
  • 4. Le détendeur abaisse la pression du liquide frigorigène qui amorce ainsi sa vaporisation.Quel est le prix moyen d’une pompe à chaleur?
  • Pompe à Chaleur air/air, il faut compter entre 45 euros et 85 euros du m² chauffé.
  • Pompe à Chaleur air/eau basse température il faut compter entre 65 euros et 110 euros du m² chauffé.
  • Pompe à Chaleur air/eau haute température il faut compter 95 euros à 155 euros du m² chauffé.
  • Pompe à Chaleur eau glycolée il faut compter de 95 euros à 190 euros du m² chauffé.
  • Pompe à Chaleur sol il faut compter de 85 euros à 150 euros du m² chauffé.Par exemple, si votre logement a une surface d’environ cent mètres carrés, l’installation de la pompe à chaleur vous reviendra entre 5000 euros et 18 500 euros.

Choisir Sa Climatisation

Bien choisir sa climatisation

A l’approche des beaux jours, il n’est pas inutile d’équiper sa maison d’un système capable de la rafraichir. Mais comment bien le choisir et surtout, comment faire des économies d’énergies avec des systèmes qui consomment pas mal d’énergie ?

  • Comment bien choisir son système de climatisation ?

Le choix d’une climatisation est une décision mûrement réfléchie car votre système de climatisation doit parfaitement s’adapter à votre environnement et aux caractéristiques de la pièce où il sera installé. Il existe 2 grandes familles de systèmes de climatisation.

La première famille des systèmes de climatisation regroupe les climatiseurs classiques mobiles, une solution simple qui s’utilise pièce par pièce, mais ces climatiseurs sont souvent assez bruyants, consomment beaucoup d’énergie et ne sont pas assez efficace pour une climatisation optimale. Prix entre 300 et 1000 euros.

La deuxième famille des systèmes de climatisation regroupe les climatiseurs fixes (climatiseurs splits). Composés de deux unités, ces appareils sont plus performants que les monoblocs. Prix entre 350 et 7000 euro.

  • Comment faire des économies ?

Pour alléger la facture d’électricité tout en gardant une température constante à la maison, votre logement doit être parfaitement isolé.

Les jours de forte chaleur, environ 36°C, mieux vaut fixer la température à 29°C, un écart de 6-7 °C vous fait gagner énormément d’énergie.

  • Entretien et rénovation des systèmes de climatisation :

Les systèmes de climatisation contiennent un fluide frigorigène pouvant être nocif. L’entretien de votre climatiseur est essentiel. Il préserve la qualité de l’air que vous respirez, et assure son bon fonctionnement en toute sécurité.

La rénovation de votre système de climatisation s’affiche comme l’une des solutions primordiales pour maintenir une bonne qualité de l’air intérieur.

Une mauvaise installation ou le non-respect des règles de sécurité peut entraîner un court-circuit, un incendie ou une fuite. Il faut donc lui assurer un entretien régulier. La faire réviser une fois par an est conseillé. (Le décret du 31 mars 2010 impose une inspection des pompes à chaleur ou climatiseurs de maison d’une puissance frigorifique supérieure à 12 kW.).

 

Plomberie

La plomberie

La plomberie est certainement l’un des métiers les plus convoités dans le secteur du bâtiment. Les problèmes de plomberie, ça arrive souvent ! Ce métier propose un large panel de prestations et de travaux d’installation sanitaire, de raccordement de la tuyauterie, de réparation des équipements ou de dépannage.

Installation sanitaire

Quand un problème d’installation sanitaire survient, vous devez impérativement suivre une procédure bien déterminée avant toute intervention d’un plombier. Une fuite est en effet une situation qui peut s’aggraver si la réponse au problème est trop tardive, qui peut aller jusqu’au dégât des eaux par inondation. La moindre minute compte, la réponse la plus appropriée à une fuite d’eau est toujours l’urgence.

Conseil

Commencez par fermer les différentes sources d’alimentation en eau puis aérez et séchez. Cette première démarche vous permet de savoir précisément quels biens ont été endommagés.

Astuce

N’hésitez pas à prévenir vos voisin, le syndic et même le gardien en fonction de la provenance de la fuite. Pensez à prendre plusieurs photos claires de l’origine de la fuite et des dégâts engendrés.

Dans un second temps, essayez de réparer la fuite rapidement en faisant appel à un plombier ou à un professionnel en domaine de plomberie pour éviter une aggravation des dommages.

Le tarif d’un plombier varie en fonction de différents paramètres tel que la période d’intervention pour le dépannage ou l’installation, la distance parcourue, la complexité du travail et les taches à réaliser.

Vous désirez déléguer vos travaux de plomberie ? Consultez votre mairie ou faites vos recherches sur le web pour connaître les artisans installés près de chez vous et établissez une liste avant de contacter les plombiers un à un en leur demandant s’ils peuvent vous établir un devis. N’hésitez pas à poser des questions sur leurs disponibilités, leurs tarifs…

 

Pompe de Chaudière

Pompe de chaudière, à qui confier son entretien ?

Connue pour son côté économique et respectueux de l’environnement, la pompe de chaudière est un équipement vous garantissant le confort dans votre maison. Mais, pour vous assurer de son bon fonctionnement, il est important de bien choisir la personne à qui vous allez confier son entretien. Les explications dans ce qui suit.

L’entretien pompe de chaudière par soi-même

En effet, vous pouvez entretenir vous-même votre pompe de chaudière grâce à des gestes du quotidien. Parmi cela, la vérification de la pression du modèle hydraulique, le respect de la composition du fluide caloporteur, le nettoyage de la borne extérieure de votre pompe de chaudière, ainsi que le lavage et le dépoussiérage des bouches d’insufflation intérieures. À noter que ces entretiens ne remplacent en aucun cas l’intervention d’un professionnel, que ce soit pour une chaudière aérothermique ou géothermique.

L’entretien pompe de chaudière par un professionnel

En effet, pour garantir le bon état de votre pompe de chaudière, la loi prévoit un contrôle systématique de votre équipement chaque année. Mais, comme faire appel à un professionnel est toujours difficile, il est judicieux de souscrire à un contrat annuel auprès de votre installateur. L’entretien revient moins cher et vous avez comme garantie un travail bien fait. À noter que cet artisan se chargera de contrôler le compresseur de votre pompe de chaudière ainsi que sa performance. De plus, il vérifiera l’étanchéité de votre installation sans oublier vos raccordements électriques.

Coût d’un entretien pompe de chaudière

Le coût de l’entretien de la pompe de chaudière varie de la spécificité de l’équipement. Plus il est compliqué, plus son entretien coûtera assez cher. Cela dépend également du professionnel à qui vous avez fait appel. Alors, pour connaître le budget qu’il vous faut pour l’entretien annuel ou biannuel de votre pompe de chaudière, pensez à demander un devis gratuit auprès des artisans proposant ce service. Vous pourrez ainsi comparer les différentes offres et de trouver celle qui s’adapte le plus à votre besoin, mais aussi à votre budget. En effet, en jouant avec la concurrence, vous pouvez obtenir le meilleur prix pour ce genre de prestation.

 

 

 

 

Installation lavabo astuce

L’installation siphon lavabo et son utilité

Que ce soit pour un évier, pour un lavabo ou encore pour un receveur de douche, le siphon est une pièce importante, voire indispensable. Certes, il peut se boucher régulièrement et demander un entretien spécifique, mais ces avantages non négligeables permettent de faciliter grandement la vie quotidienne de son utilisateur. Avant l’installation siphon lavabo, voici ce que vous devez savoir sur son fonctionnement, son installation et même son démontage.

devis gratuit plombier

 

Le siphon : à quoi sert-il ?

Le siphon est la pièce en forme de tuyau coudé ou de bouteille sur votre système d’évacuation. Se situant sous votre lavabo, il est constitué par 3 orifices distincts. Le premier permettra de relier la bonde. Le deuxième pour raccorder le tuyau d’évacuation. Et le troisième pour déboucher le lavabo si besoin. Pour son bon fonctionnement, il est préférable que le ce siphon soit toujours rempli de liquide. C’est en effet cette eau qui servira de bouchon hermétique entre l’équipement sanitaire et le réseau d’évacuation. Elle permettra également de lutter contre la remontée de mauvaises odeurs ainsi que l’infiltration de petits insectes. Même sous le lavabo, le siphon doit toujours être accessible pour permettre le débouchage si nécessaire.

Les différents types de siphon

Il existe plusieurs types de siphon. D’abord le siphon pour douche qui peut être encastré au sol. Ensuite le double siphon pour relier 2 bacs ou encore 2 éviers. Le siphon de sol pour une installation au niveau d’une douche à l’italienne. Mais il y a également des siphons gain de place ou encore des siphons pour les appareils ménagers. Si vous ne savez par quel modèle est adapté à votre installation siphon lavabo, il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel.

L’installation d’un siphon lavabo

L’installation siphon lavabo est un procède assez simple, mais qui demande l’intervention de quelques outils. En fonction de l’appareil que vous souhaitez connecter, la sortie du siphon sera différente. La sortie horizontale permettra par exemple de relier une bonde d’évacuation à un mur. Tandis que la sortie verticale la reliera au sol. Si vous allez remplacer le siphon et non l’installer, pensez toujours à mettre un récipient en dessous avant le démontage.

 

Raccord en plomberie

Les différents types de raccord en plomberie : lequel choisir ?

L’installation de raccord plomberie est essentiel pour tout bricoleur. Nous allons vous définir ci-dessous les différents modèles de raccords afin qu’ils n’aient plus de secrets pour vous.

Les raccords plomberies à souder 

Le raccord à souder qui est le plus répandu et le plus populaire est le raccord en cuivre ; c’est un classique. Il permet avant tout de raccorder les tuyaux en cuivre qui alimenteront votre logis en eau, mais également les tuyaux fabriqués dans des différents matériaux. Les raccords en cuivre ont aussi la particularité d’être très solides donc ils durent dans le temps.

Vous trouverez également les raccords en laiton qui sont utilisés pour raccorder des éléments de matières différentes entre eux.Raccorder la robinetterie aux tuyaux en est l’exemple. En ce qui concerne le fait de les souder, il suffit juste d’être au minimum équipé associé à un peu d’expérience.

Les raccords plomberies à sertir ou à coller 

Le raccord en PVC est tout aussi répandu que celui du précédent, du fait qu’il se décline dans diverses formes qui s’adapteront à toutes les situations. Facile à coller, le raccord en PVC ne requiert que très peu d’équipement pour sa pose. Une scie à métaux, de la toile émeri ainsi qu’une colle suffira à le mettre en place. Côté prix, il est abordable et économique.

Du point de vue étanchéité, le raccord à sertir est le parfait choix. De plus, il a l’avantage de ne pas être sensible aux effets de la corrosion et est utilisable sur les tuyaux multicouches. Il vous faudra, de ce fait, vous munir d’une pince à sertir pour son installation.

Les raccords plomberie à montage facile 

Réputé pour sa grande fiabilité, le raccord en PER est spécifiquement réservé à la distribution d’eau mais également au chauffage. Facile à installer, via compression ou glissement, il est peu sensible au calcaire et parfait pour une pose encastrée.

En résumé, il faut ainsi noter que pour chaque type de tuyau de plomberie, il existe un raccord qui lui correspond. On utilise alors des raccords en PVC pour des tuyaux en PVC, des raccords en PER pour des tuyaux en PER, des raccords à sertir pour des tuyaux multicouches. A vous donc de choisir !

Installer ses toilettes

Les étapes à suivre pour une installation toilette

Vous souhaitez aménager une nouvelle toilette dans votre maison et vous souhaitez le réaliser vous-même ? Si vous êtes un fin bricoleur et que vous arrivez à suivre les procédures liées à cette installation, vous n’aurez aucun mal à y arriver. Alors, pour vous aider, voici quelques astuces qui vous permettront d’installer vous-même votre toilette.

Les quelques étapes à prendre en compte

Lorsque vous pensez remplacer votre ancienne toilette, pensez à vous offrir un matériel neuf avec un faible débit lors de l’utilisation de la chasse. En effet, vous pourrez trouver sur les rayons installation de W.C. des modèles proposant un débit de 6 litres. Contrairement aux toilettes standards pouvant utilisés jusqu’à 18 litres. De plus, pour éviter de vous retrouver avec une amende, veillez également vous informer auprès de votre mairie. Certaines municipalités exigent des toilettes avec un faible débit pour économiser l’eau.

Achat du toilette

Avant de procéder à l’achat, il est aussi important de prendre les mesures indispensables pour l’installation toilette nouvelle. Cela concerne entre autres le mur, les boulons, la bride et l’arrière du réservoir. Alors, vérifiez que cela ne dépasse pas les 12 po du mur, d’autant plus que c’est un standard mis en place par les fabricants. Lors de votre achat, prenez le temps d’effectuer votre liste d’achat. Vous éviterez ainsi de vous retrouver avec un équipement qui manque alors que vous êtes en plein travaux. Parmi les indispensables, il faut noter entre autres le réservoir, la cuvette, le siège, le tuyau d’arrivée, le joint pour le scellage, la rondelle d’étanchéité, les boulons et les écrous.

Prenez le soin de couper toute arrivée d’eau, et grattez la cire qui se trouvait sur votre ancien joint. Ensuite, pensez à mettre le nouveau joint au niveau de la nouvelle cuvette pour assurer l’étanchéité de votre toilette. Cependant, comme la porcelaine des toilettes est fragile, pensez à prendre quelques précautions lors de l’installation, au risque de vous retrouver avec des fissures au niveau de votre toilette. Vous pourrez par la suite procéder aux autres étapes concernant l’installation de W.C. proprement dite.